FreeNAS est-il fiable?

FreeNAS semble être un excellent produit avec une liste complète des fonctionnalités, même iSCSI. Mais quelle est sa fiabilité? Il y a quelques histoires effrayantes sur les données perdues, par exemple ici. Voici un autre exemple.

Si vous avez utilisé FreeNAS pour une plus longue période de temps ou même dans un environnement de production, partagez vos expériences, bonnes ou mauvaises. Ce serait génial de décrire l'installation, c'est-à-dire le matériel et les fonctionnalités (raid du logiciel, zfs, iscsi, etc.) que vous utilisez.

J'ai utilisé freenas sur une machine de rechange avec des disques durs 4x 1TB (2 raid 1, donc 2TB utilisables). Il a duré 24/7 pendant 6 mois.

Je le trouve brillant!

J'ai testé de nombreux périphériques de NAS et ne disposais que d'un maximum de 10 Mo / s sur un port gigabit, et c'était rare, il était généralement d'environ 3-4. Ma principale raison pour un appareil était d'économiser de l'énergie, mais 2x 2 conduisent NAS = plus d'un 80% psu sur un système de celeron.

Sur freenas, j'ai une machine à base de celeron qui m'a coûté moins de £ 70, et sur la carte interne de 100Mb, je peux facilement appuyer 70Mb / s sur la samba.

La partie la plus chère a été que j'ai acheté un boîtier de 4 unités pour ajouter / supprimer des disques durs facilement! C'était un peu gaspillage d'argent, mais ça a l'air cool!

Je ne peux pas me plaindre du tout et j'aime le système. J'ai regardé openfiler, mais il semblait un peu OTT et freenas a fait ce dont j'avais besoin …

Pour les autres qui l'ont recommandé, ne pas dire que Openfiler est mauvais, mais freenas répond parfaitement à mes besoins, je lance la machine hors d'une clé USB et fonctionne bien … La question était "est FreeNAS fiable" et ma réponse doit être oui .

Le système utilise un raid de logiciel et même si le celeron est un noyau unique de 64 bits, même lors d'un raid reconstruit + en regardant un épisode HDTV à travers le réseau, il ne dépasse jamais 60% de processeur

Pour le faire fonctionner, j'ai téléchargé l'iso complet, mis un bâton USB de 1 Go dans mon ordinateur portable, j'ai utilisé usb dans Vmware Workstation et démarré à partir de l'iso. J'ai ensuite utilisé l'option d'installation et j'ai choisi la clé USB. (Vous pouvez le faire sur la machine réelle et j'ai depuis, mais c'était ma première fois à l'utiliser et je n'ai pas pu trouver un CD vierge!)

J'ai mis le bâton usb dans la machine et démarré. Ça marche bien la première fois!

Les étapes permettant de l'utiliser comme une nas étaient les suivantes:

  1. Entrez dans la gestion du disque et ajoutez chacun des 4 lecteurs.
  2. Accédez au format et au formatage de tous les lecteurs vers le raid du logiciel
  3. Accédez au raid du logiciel et ajoutez les disques 1 et 2, 3 et 4 à un nouveau raid 1
  4. Accédez au format et formatez les deux nouveaux raid à l'OS standard
  5. Monter les deux raids
  6. Configurez Samba et choisissez les deux points de montage en tant que partage
  7. Mettre en place un couple d'utilisateurs

Ensuite, il était accessible sur Windows par \\ ip et en utilisant le nom d'utilisateur et le mot de passe que j'ai choisi.

Je vais chercher à nouveau openfiler bientôt, car le support AD manque un peu, mais pour un environnement SOHO / sans domaine, vous ne pouvez pas vous tromper avec freenas.

Modifier – Demande à distance – Est-ce qu'il est grand d'entrer dans les commentaires

La fiabilité comporte différentes composantes. L'un est de savoir si il est fiable d'aller jusqu'au bout du matériel recommandé dans la configuration principale, de le configurer une fois, puis de ne pas le toucher, et de regarder comment les choses sont fiables. Je qualifierais FreeNAS assez élevé à ce sujet.

Une autre est la fiabilité en tenant compte de divers facteurs d'erreur humaine (configuration non standard, expérimentation, séquentielle non standard des changements de configuration, etc.). Je voudrais évaluer FreeNAS vraiment bas sur cela. Il est si facile de vous tirer sur un pied et de perdre vos données. Vous pouvez lire les forums pour obtenir l'idée, mais si vous l'essayez vous-même, vous l'aurez aussi 🙂

Comme cela a déjà été mentionné ci-dessus, FreeNAS semble être vraiment orienté vers les consommateurs d'entreprise et ignorant les utilisateurs domestiques et leurs problèmes. Parlant de matériel coûteux de qualité serveur avec plusieurs dizaines de lecteurs vdevs dans chacun, le serveur FreeNAS qui le gère et un ingénieur opérationnel qui gère le serveur.

Si vous êtes un utilisateur domestique ou un utilisateur de petite entreprise disposé à avoir un simple partage de fichiers sur un tableau de 3 à 9 fois peut-être avec toutes les fonctionnalités de redondance et de checksum intéressantes de ZFS, mais vous souhaitez également économiser de l'argent et vous êtes habitué à l'idée qu'un serveur de fichiers Peut fonctionner sur un matériel peu coûteux, n'essayez même pas FreeNAS, ce n'est pas rentable, à moins que vous (a) ne souhaitiez en faire un projet de loisir sérieux et que vous soyez amusant de passer du temps à cela, (b) vous êtes prêt Investir beaucoup plus d'argent lors de la mise à niveau (ou remplacer complètement) votre configuration, car votre matériel ne fonctionnera pas.

Je suis l'un de ces utilisateurs, j'ai essayé FreeNAS depuis 2,5 mois déjà. J'ai passé toutes les vacances de Noël et de Nouvel An lors de la configuration initiale, plus un tas de soirées et de week-ends. C'est un peu amusant, mais se sent vraiment dangereux. En raison de bogues ou d'une configuration trop non standard, j'ai déjà subi une perte de 1 disque dans Raid-Z à 4 disques 5 fois, et pendant 2 d'entre eux j'ai frappé des erreurs de lecture irrécupérables lors de la resilvering. La plupart de cela s'est produit lorsque je détachais et réimportait des volumes ou réappliquais le cryptage. Je suis un peu inquiet que si la perte de 1 disque est possible en raison de la gestion de la configuration du serveur, même sans une défaillance réelle du disque matériel, vous avez besoin de Raid-Z2 ou Raid-Z3 pour atténuer cela. J'ai été très paranoïaque avec un instantané continu d'un lecteur externe pour les sauvegardes, et il m'a sauvé plusieurs fois. Bien que j'avais eu quelques erreurs de lecture irrécupérables sur le lecteur externe que j'ai dû faire face, et je suppose que cela est dû au fait que j'ai utilisé USB 3.0 qui n'est PAS recommandé (lire: il n'est pas pris en charge et il existe des bugs possibles) . J'ai également eu des problèmes avec un lecteur SSD que j'ai utilisé pour les erreurs de rapport L2ARC, qui disparaissent après l'enlever et le rattacher, mais il était impossible de l'effacer: j'ai dû désactiver les contrôles, l'essuyer avec dd et redémarrer afin que Le système d'exploitation rafraîchirait sa connaissance des métadonnées du disque, seulement alors il m'a permis de re-partitionner le lecteur et de le ré-ajouter. Il y a plus de choses de ce genre que j'ai dû faire.

Buts communs pour les nouveaux utilisateurs:

  1. Les forums FreeNAS ont une liste de matériel recommandé ( https://forums.freenas.org/index.php?threads/hardware-recommendations-read-this-first.23069/ ). Vous devriez être aussi proche que possible de cela, ou vous n'obtiendrez même pas d'aide sur les forums (la négligence est punie).
  2. ECC RAM est un must. Il impose des restrictions sur le type de carte mère et le processeur que vous pouvez utiliser.
  3. Les composants de qualité du serveur sont fortement recommandés (y compris la carte SAS, la NIC, les lecteurs). Les cartes RAID ne doivent pas être utilisées en mode RAID, assurez-vous de l'éteindre, dans certains cas, il faut appliquer un microprogramme différent.
  4. La RAM de 8 Go est un minimum réel (fonctionnant sur 4-6 Go est à peine possible, mais la possibilité de rencontrer des problèmes augmente significativement – pas seulement les problèmes de problèmes :)). Lorsque vous activez plus de fonctionnalités ou que votre ensemble de données augmente, vous aurez besoin de plus. Regardez combien votre carte mère peut supporter. J'utilise 24 Go sur les 32 GB possibles et j'aurais probablement choisi une carte mère différente (pour permettre une plus grande croissance) si j'en ai tout nouveau. Dedupe a besoin de 5 Go de RAM pour 1 To d'espace.
  5. Raid-Z (1) ne devrait pas être utilisé du tout. Il y a des chances d'échec pour des raisons resilverantes, mais je ne pense pas que Raid-Z soit vraiment pris en charge. Si vous avez 4 lecteurs, allez avec Raid-Z2. La moitié de l'espace sera utilisé à la parité, c'est bon.
  6. N'utilisez pas de disques USB. ESATA est une option meilleure si vous voulez des lecteurs externes, mais (a) assurez-vous d'utiliser la carte SATA de qualité serveur et assurez-vous de détacher votre volume avant de débrancher le disque.
  7. Ne planifiez pas de partager la boîte FreeNAS avec toute autre fonctionnalité. Utilisez une machine dédiée. Ne jamais exécuter FreeNAS dans une machine virtuelle, sauf si vous êtes un professionnel expérimenté dans la virtualisation de qualité d'entreprise, vous savez ce que vous faites, ou vous voulez juste beaucoup de plaisir (et peut-être un soutien nul sur les forums, les gens ne vous aideront pas si Ils voient que vous utilisez une machine virtuelle).
  8. Sauvegardez toujours vos données, sauvegardez toujours votre configuration (après chaque changement), sauvegardez toujours vos clés de cryptage, y compris. Clés de récupération (après chaque changement). La redondance RAID n'est pas un remplacement pour les sauvegardes.
  9. Les autorisations sont difficiles, en particulier avec les systèmes basés sur Windows, bien que Windows et CIFS soient pris en charge. Préparez-vous à beaucoup d'amusement / maintainance.
  10. Ne vous attendez pas à ce que les bugs spécifiques à la maison soient abordés, ils sont ignorés par un sourire. Par exemple, une plainte concernant les lecteurs qui ne tournent pas en raison d'une activité de disque inattendue est drôle: les entreprises exécutent leurs serveurs 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de sorte que vous devriez le faire aussi. Ensuite, cela cesse d'être un problème.
  11. ZFS est optimisé pour plusieurs (dizaines, centaines) d'utilisateurs qui accèdent aux fichiers simultanément. Ne vous attendez à aucune optimisation pour un ou deux cas d'utilisateurs (famille, petit bureau). Par exemple, il n'y a pas de défragmentation autre que de recréer un jeu de données, car, avec des centaines d'utilisateurs, ce n'est pas grave, ce qui compte, c'est l'IOPS et la mise en cache. La taille d'enregistrement par défaut est 128K (comparez au cluster par défaut dans Windows 4K) et il est préférable de ne pas le modifier.
  12. Vous trouverez beaucoup de personnes sur les forums en général contre ZIL et L2ARC pour les utilisateurs domestiques, mais j'ai trouvé ZIL et L2ARC très efficaces. ZIL maximise le débit d'écriture pour saturer vraiment 1 GBit. L2ARC augmente l'IOPS sur des lectures répétées au moins décuplé, et permet une expérience très lisse d'accéder aux fichiers de Windows, si vous redémarrez votre serveur assez rarement. L'explorateur fait beaucoup de lectures aléatoires / répétées pour générer des vignettes / aperçus. Une amélioration notable des cas d'utilisation comme «regarder des photos directement à partir du répertoire du serveur».
  13. Traiter les «mises à jour» en tant que «mises à niveau» avec le babysitting, la vérification, etc. Après la dernière mise à jour, j'ai perdu mes paramètres pour les instantanés automatisés, donc la réplication vers le disque de sauvegarde a cessé de fonctionner. Configurez toutes sortes d'alertes, n'assumez pas seulement que les choses fonctionneront. FreeNAS peut envoyer des e-mails.

Je n'ai pas d'expérience directe directe avec FreeNas, mais je vous suggère de tenter OpenFiler à la place. Comme FreeNas, il est gratuit et basé sur Unix. OpenFiler est un produit plus commercialisé avec de nombreuses implémentations de production commerciale.

Si vous êtes sur le point d'engager des données dont vous vous intéressez à ce produit, veuillez prendre en considération les points suivants:

  1. Comme pour tous les logiciels gratuits, utilisez le produit le plus commercialisé, soutenu et toujours gratuit. Pensez OpenSuse, MySQL, OpenFiler et ainsi de suite.
  2. Comme pour tous les logiciels gratuits, faites confiance, mais vérifiez!
  3. Comme pour tous les produits NAS, RAID est un must.

Je vous suggère également d'héberger votre OpenFiler sur ESXi, et vous pourrez partager la machine avec d'autres machines virtuelles si le système est assez puissant et ne sera pas chargé par d'autres machines virtuelles.

Vous pouvez également charger OpenFiler avec succès sur Hyper-V – configurez simplement l'adaptateur ethernet comme adaptateur hérité.

Bonne chance – si cela aide, donnez-moi des crédits.

J'ai parcouru Freenas depuis quelques années maintenant. D'abord, j'ai utilisé 3 disques dans un RAID 5 avec quelques extras pour le stockage temporaire.

J'aime beaucoup la fiabilité, c'est rock solide, et une fois qu'il est configuré, c'est fantastique.

La configuration de base est très simple, surtout si vous installez sur un disque dur ou une carte CF (j'ai choisi ce dernier). Cependant, j'ai essayé pendant un certain temps de le démarrer à partir d'un disque USB et j'ai abandonné. Il existe maintenant de nouvelles instructions sur la façon de faire fonctionner ce travail, mais ma configuration CF fonctionne bien, donc je n'ai pas essayé à nouveau.

L'ajout de lecteurs, la création de tableaux RAID, etc. est très simple. La configuration de Samba / CIFS est également très simple. Cela signifie que vous pouvez configurer rapidement un serveur qui joue très bien avec un réseau Mac et PC mixte.

Lorsque vous commencez à personnaliser un peu plus, vous pouvez toutefois rencontrer des problèmes. J'ai essayé récemment de mettre à niveau ma vitesse de transfert de Samba en réglant les réglages et finis par avoir à réinitialiser les valeurs par défaut et à restaurer la configuration à partir d'une sauvegarde (cela est vraiment facile à faire, mais je ne pense pas que cela aurait dû être nécessaire étape).

Freenas est un peu méfiant à propos du matériel, il ne semble pas que le NRidia NIC embarqué qui vient avec ma carte mère ASUS, comme je l'ai déjà dit, ne facilite pas l'utilisation d'un USB thumbdrive.

Récemment, j'ai mis à niveau les disques et changé en unités de 1 To sauvegardant de disque en disque à l'aide du Rsync inclus, alors que l'ensemble de la chose RAID 5 m'a effrayé (je craignais que, si cela a eu tort, le risque de faire une erreur et de perdre tout mon Les données étaient trop grandes). BTW, Rsync est ridiculement simple, contrairement à mes expériences en essayant de l'utiliser avec Windows.

Le support se fait par le biais du forum sur Sourceforge, et si vous ne posez pas de questions de la manière appropriée, vous serez ignoré. Les gens sont très utiles si vous faites l'effort.

Enfin, ça vaut la peine? Absolument, j'ai un serveur fiable qui, une fois mis en place, s'exécute et s'exécute. Je l'utilise pour sauvegarder diverses machines, ainsi que pour contenir mes bibliothèques de photos, de musique et de vidéo, qui diffusent vers diverses machines. Je touche la configuration environ une fois par an, pour passer à une version plus récente, ou ajouter des disques, etc., et entre ces fois, je n'ai jamais besoin de m'en soucier.

J'utilise FreeNAS 7 dans une paire de serveurs de fichiers Office. J'utilise le rsync intégré pour sauvegarder périodiquement le primaire sur une machine identique dans le rack suivant. Et j'ai des scripts qui exécutent des sauvegardes à distance vers la cible rsync sur la zone FreeNAS. C'est très solide pour iSCSI, NFS et CIFS.

Je suis allé avec FreeNAS principalement pour le support matériel … la version OpenFiler qui était disponible ne prenait pas en charge la carte réseau ou l'adaptateur de stockage sur mes serveurs, et elle n'a pas non plus supporté ZFS. Je vais probablement bientôt mettre à niveau FreeNAS 8 (mise à niveau de la sauvegarde, la laisser synchroniser, puis la transformer en maître et mettre à niveau l'ancien maître).

Je vois maintenant qu'il s'agit d'un fil ancien, mais si vous êtes toujours dans la zone SF Bay, l'une des équipes de FreeNAS 8 démontrera la toute nouvelle version de BayLISA ce jeudi 16 janvier, 11h … http://Www.baylisa.org ou http://www.meetup.com/baylisa pour plus de détails (disclaimer: je suis le secrétaire de BayLISA, donc j'aime voir beaucoup de gens apparaître).

Pendant un certain temps, j'ai couru OpenFiler contre ESXi. J'ai mesuré l'IOPS que je pourrais produire localement (sur la machine elle-même, contre un volume de raid) et à distance à partir d'un serveur ESXi sur un iScsi initiateur logiciel et les résultats étaient dans 95% de la performance locale – et il a été étendu à 4 lecteurs dans un Raid5 array.

YMMV – mais pour moi – il a fourni près de la performance locale sur iSCSI, même avec plusieurs serveurs connectés (* seulement testé avec 3 serveurs).

J'ai choisi FreeNAS au lieu d'OpenFiler en raison des exigences matérielles. FreeNAS a essentiellement besoin de moins de tout. J'ai pu exécuter une configuration RAID1 de 1,28 To avec seulement 256 Mo de RAM sur une carte VIA de 400 MHz avec une carte CF de 128 Mo. C'est juste un très vieux matériel que j'avais allongé. Jusqu'à présent, il a fonctionné assez bien. Pas de réclamations pour le moment.

J'ai couru des boîtes FreeNAS depuis près d'un an avec un bon succès. Je les utilise généralement comme des périphériques de sauvegarde sur le stockage local, de sorte que la performance n'est pas la plus importante. Les systèmes actuels que j'ai sont HPaq 2 GHz P4 avec un seul lecteur de 1,5 To. Comme je me souviens lorsque nous avons évalué environ 6 mois, nous pouvions obtenir quelque chose comme 40 Mo sur une connexion GB utilisant NFS. J'ai également utilisé iSCSI, mais pas sur ce point.

J'ai récemment configuré une unité connectée via NFS à 2 serveurs VMware et jusqu'à présent mon gérant quotidien ne peut pas voir de problèmes de performance.

Nous avons expérimenté avec plus de matériel de pointe en utilisant RAID et plus de lecteurs. La mise en route du matériel plus récente a été difficile, afin que nous puissions finir par utiliser Ubuntu pour son excellent support matériel et OpenFiler en haut.

FREENAS est sublime!

J'ai utilisé FreeNAS 8 pendant environ six mois avec une pure joie. Pourtant, je n'ai pas encore fini de tester toutes les fonctions, mais jusqu'à maintenant, tout fonctionne parfaitement comme décrit dans les manuels.

Chaque fonction peut être configurée par ma grand-mère sans mon aide. L'interface graphique est formidable et une très grande + est l'indépendance des plates-formes matérielles.

J'utilise CIFS, NFS, ISCSI et FTP. Pour commencer, j'ai utilisé les vidéos d'instructions sur YouTube, j'ai réussi le premier essai et j'ai réussi à recréer la configuration plusieurs fois après les tests et les démonstrations.

Je recommande FREENAS à tous et à moi! La technologie devrait être GRATUITE pour que le monde en fasse un meilleur endroit (et ne pas rendre les rares plus riches, ce qui rend les autres plus pauvres).

REMARQUE: Je ressens fortement que le produit FREENAS devrait rester une solution de stockage partagé. Donc, ne combinez pas d'autres fonctions comme par exemple QNAP. C'est élégamment la meilleure solution de stockage que j'ai rencontrée lors de ma recherche pour plus de 6 mois.

Mes félicitations avec vos réalisations!

J'ai essayé d'utiliser Freenas sous VMWare Fusion sur mon Mac Mini car je veux continuer à utiliser ZFS et Apple a laissé tomber le ballon sur celui-ci. Cependant, le disque que j'utilise est un disque externe USB de 1 To et le noyau FreeNas ne peut pas y répondre, le noyau indique que le port USB est épuisé. Un petit disque USB flash a bien fonctionné.

Il s'agissait de la version inébranable v7 (pour zfs), mais je ne peux pas ressentir le sentiment que le noyau FreeBSD n'est pas aussi à l'aise avec divers types de matériel que Linux.

J'ai essayé une machine virtuelle OpenSolaris et elle pouvait voir le disque très bien. Je pense à l'utiliser, car je sais que ZFS conserve mes données supprimées, cela me donne la tranquillité d'esprit.

MISE À JOUR : Cette publication m'a permis de me demander, alors j'ai contourné le problème USB en attachant le disque USB en tant que disque brut. Je ne pouvais pas travailler sur VMWare Fusion, mais je pourrais le faire fonctionner sur Virtualbox 3.0.4.

Pour faire une longue histoire courte: Avec FreeNAS 7RC1, j'ai pu monter le zpool et transférer des fichiers sur mes systèmes hôtes sur NFS à 7 Mo / s. J'ai ensuite utilisé la même configuration de disque brut avec OpenSolaris 11/08 et je n'ai pu obtenir que 4 Mo / s.

Ce n'est pas un test très professionnel, je sais 🙂 Le Solaris VM semble s'arrêter de temps en temps, je ne sais pas pourquoi.

Donc, en conclusion: FreeNAS sur une VirtualBox VM surpasse OpenSolaris de près de 100% . Je travaille comme un aval pour moi même si ce n'était que le seul test …

Le seul inconvénient que j'ai rencontré dans le passé est que les ACL parfois complexes ne se comportent pas comme prévu, bien que j'ai rencontré cela personnellement il y a environ deux ans, donc il est très possible que ces problèmes soient résolus.

Si vous avez des exigences ACL complexes, je recommanderais de tester.

En 2 occasions, j'ai configuré une boîte freenas avec 2 – 1 disques durs en tant que raid de logiciel, j'ai copié toutes mes données sur le partage, puis la puissance de ma maison est sortie d'une tempête, plus longtemps qu'une UPS l'emploiera, Et à chaque fois, j'ai dû le reconstruire à partir de rien. Il tue le raid et il n'y a rien que vous pouvez faire pour le récupérer … heureusement, j'ai un logiciel de récupération rStudio que j'ai pu utiliser pour récupérer mes données. C'est tout un processus qui prend beaucoup de temps et vraiment ennuyeux que vous devez fondamentalement recommencer à partir de rien. Si vous utilisez FreeNAS, il vaut la peine d'avoir non seulement le raid, mais aussi un lecteur externe pour copier toutes vos données car vous pourriez tout perdre en utilisant FreeNAS. Je recherche une solution alternative pour mon serveur de fichiers.

Utilisez FreeNAS à partir d'une clé USB afin d'économiser une autre baie de disque, et cela fonctionne parfaitement pendant des années. Récemment déplacé vers 8 branche (installation transparente, puis importer des volumes et réélectionner – m'a pris 2 heures), encore une interface «trop agréable», mais toujours la même robustesse.

Le flash USB est assez bon choix. Voici les étapes suivantes:

  1. Téléchargez le fichier .iso.
  2. Trouvez le fichier .xz dans l'iso, extrayez-le (j'ai utilisé 7-zip).
  3. Extraire le fichier .xz (7-zip a été aidé à nouveau). Le fichier que vous avez maintenant est une version intégrée de FreeNAS.
  4. Mettez-le sur un flash USB (au moins 2Gb). Utilisez Physdiskwrite pour faire cela, exécutez physdiskwrite -u image-file , et répondez à quel disque vous devez écrire des informations. Vous pouvez vérifier le disque par PhysGUI.exe (dans la même archive).
  5. C'est tout, démarrez à partir de ce flash USB.

PS Si quelque chose est dérangé (sous Windows, il se peut qu'il en soit ainsi), vous voudrez peut-être effacer la clé USB. Utilisez diskpart pour cela:

  1. Ouvrez une fenêtre de commande comme admin ( cmd ), tapez diskpart et appuyez sur Entrée.
  2. Commande de list disk problèmes. Découvrez quel disque vous avez besoin.
  3. Maintenant, select disk # (remplacez # avec le numéro de votre lecteur).
  4. Tapez clean et appuyez sur Entrée.

Je préfère aller pour openfiler . C'est encore plus complet que FreeNAS et possède une excellente trace de fiabilité.

J'ai installé une installation similaire à sybreon depuis plus d'un an au bureau sans problème. Le seul inconvénient que j'ai eu est avec la gestion des utilisateurs Samba (même si je n'ai pas essayé de nouvelles versions).

Peut-être que ce soit pour le laboratoire, loin d'être utilisable pour la production

1) tant de bugs … et les développeurs ne se soucient pas … Pour autant que je le sache, la plupart des développeurs sur ce projet sont des employés d'iXsystems et ils se concentrent sur la vente de leur matériel … C'est le projet open source le moins organisé J'ai vu. Les développeurs continuent à fermer les tickets en laissant les bogues pas corrigés .. Le redémarrage est une solution pour certains bugs, mais bon, c'est un serveur de stockage … Vous ne pouvez pas simplement le redémarrer au hasard … Passez 10 minutes sur http: //support.freenas .org / alors vous ne voulez probablement pas perdre votre temps sur FreeNAS

2) FreeNAS est tellement instable … Si vous ne pouvez pas le mettre dans un réseau totalement sécurisé (note interne! = Sécurisé), ne l'utilisez pas … Je doute qu'il ait même été conçu en toute sécurité.

3) Pour CIFS, la gestion des autorisations est totalement désordonnée … Je ne trouve pas un moyen simple de permettre à chaque utilisateur d'avoir son stockage privé et un stockage public. Et si vous l'utilisez avec AD, généralement le fichier de configuration ne peut pas être correctement généré … Les fonctionnalités relatives aux autorisations AD sont tellement brisées dans le redémarrage de l'interface web est la correction … Et la performance peut être horrible (problème lié à la mémoire I Je suppose que je pourrais frapper 950mbps + avec iperf mais l'écriture CIFS peut devenir aussi lente que quelques mbps) ….

4) Pour iSCSI, la performance est vraiment juste correcte … Je l'utilise avec ESXi et je préviens beaucoup sur les E / S dégradées (latence sur 1s …). Avec Intel PRO / 1000 PT Dual Port, je m'attendais beaucoup mieux …

En raison de certains bugs hérités de la version précédente, je dois modifier manuellement le fichier de configuration sur ssh pour activer l'interface Web chaque fois que je redémarre la boîte. Je suppose que c'est une bonne mesure de sécurité …

En bref, si vous avez $, obtenez EMC / NetApp Si tout ce dont vous avez besoin est RAID, obtenez une carte RAID matérielle et économisez le temps pour quelque chose qui compte. Si vous ne le faites pas, utilisez simplement FreeBSD / Solaris pour créer un serveur de stockage. Ensuite, vous pouvez avoir une meilleure image de ce qui pourrait fonctionner.

L'OMI utilisant FreeNAS pour la production est un bon moyen de perdre des clients / se faire licencier ….