Installation dissortingbuée de Nagios

Je search un plug-in ou un produit qui servira de sonde à distance et effectuera des tests puis renverra les résultats au server Nagios central.

La raison en est que je voudrais surveiller les systèmes et les servers internes aux clients, mais je ne veux pas autoriser tout le trafic qui passe les pare-feu. Idéalement, j'aimerais avoir une sonde douce qui serait installée puis effectuer les tests et renvoyer les résultats (via SSH) à l'installation centrale de Nagios.

Est-ce que quelqu'un connait un produit ou un plug-in qui offrirait un tel service? Sinon, Nagios existe-t-il un autre système de surveillance qui fait une telle chose (idéalement open-source)?

6 Solutions collect form web for “Installation dissortingbuée de Nagios”

Il existe plusieurs façons de résoudre ce problème. Vous pouvez avoir un server secondaire avec juste nrpe en cours d'exécution. De cette façon, il agit comme un proxy. Donc, les nagios principaux envoient un contrôle via le server en cours d'exécution. Exemple:

Du server nagios principal: check_nrpe -H NRPEPROXYHOST -c check_ping -H 10.0.0.3 ….

Le NRPEPROXYHOST exécute la command comme s'il s'agissait du server nagios et renvoyait les résultats sur le server principal. Dans cette configuration, le server secondaire n'exécute pas de nagios ou de démons bloqués. Juste le démon nrpe, les plugins nagios à courir. Cela peut même être configuré sur une sorte de périphérique de passerelle et ne nécessiterait pas nécessairement qu'un server dédié soit déployé.

======

La méthode 2 serait de configurer une deuxième instance de Nagios sur le site et de faire effectuer les vérifications actives et de soumettre les résultats au server principal de Nagios. Le server nagios principal aurait toutes les vérifications configurées avec des controls actifs désactivés et des controls passifs activés.

Cette configuration est un véritable Nagios dissortingbué tel que documenté sur leur site. C'est un peu plus robuste, donc, si vous vous trouvez avoir à effectuer plusieurs centaines ou milliers de chèques sur ces servers (toutes les 5 minutes), c'est votre meilleur choix. Dans la plupart des cas, le server secondaire s'appelle une instance nagios "satelite" et les résultats sont généralement soumis au server Nagios principal via le protocole NSCA (qui est crypté). Le server principal nagios les écoute via le daemon nsca et les soumet au file de command externe pour le traitement par nagios.

L'inconvénient est que vous devez avoir les files de configuration sur deux servers et apporter des modifications aux deux sets de configurations. Vous devez avoir ces hôtes passive sur le server principal et vérifier activement sur le server satelite.

Ceci est évolutif sans fin et la solution privilégiée pour les installations avec des dizaines de milliers de controls de service à effectuer. Aussi, cherchez à build les configurations sur un server central et à les garder en contrôle de révision et à avoir un script sur le server nagios, vérifiez périodiquement les nouvelles configurations et rechargez nagios.

=====

Méthode 3

DNX, http://dnx.sourceforge.net/, un projet génial qui corrige Nagios afin qu'il puisse envoyer des controls à des servers "node" nagios. Au mieux de ma connaissance, cette configuration ne vous permet pas de choisir et de choisir les controls effectués par quel nœud (affinité de noeud), ou si ils ne sont PAS exécutés par un nœud. Donc, cette solution ajoute une dissortingbution plus qu'un proxy dans un réseau secondaire.

Il s'agit encore beaucoup de la phase de développement, mais vous avez décrit à peu près l'architecture de Reconnoiter .

Reconnoiter est très différent de Nagios, mais il semble prometteur si la surveillance est plus importante pour vous que l'alerte.

Avez-vous essayé PRTG Network Monitor? Il offre des "sondes à distance" (c'est un petit programme) qui peut être installé sur des ordinateurs distants sur le réseau. Les "sondes" envoient ensuite des informations à partir d'autres systèmes vers le "server central" qui effectue l'parsing des données. La connection de données entre la sonde et le kernel est cryptée SSL. La raison pour laquelle je le recommand, c'est parce qu'il est assez facile à mettre en place.

C'est expliqué ici (video): http://www.paessler.com/media/flv/1000×700/v2-schemaanimation.flv

Ce n'est pas open source, mais il existe une version freeware (avec jusqu'à 10 capteurs, ce qui peut être suffisant pour surveiller uniquement les ports d'affichage d'un server Web, par exemple).

Télécharger (Freeware, essai, etc.) à http://www.paessler.com/prtg

Le proxy NRPE serait le meilleur pari. Si vous souhaitez effectuer un équilibrage de charge, vous pouvez peut-être jeter un oeil à dnx.sourceforge.net?

Maarten Loose http://www.super-visions.com

nrpe fait des merveilles si vous pouvez joindre les hôtes proxy via des pare-feu, mais dans le cas où vous ne pouvez pas, il existe également une NSCA qui est la configuration recommandée pour les deployments nagios dissortingbués .

Personnellement, je n'ai aucun deployment de nsca, j'ai 3 servers nagios déconnectés qui dépendent énormément de plusieurs raisons. nous migrons vers nagios 3 et utiliserons ndoutils pour rassembler toutes les informations de connection sur une database mysql centrale et nagvis pour produire des maps de gestion.

Eh bien … il y a merlin, mais il faut encore du time dans le four.

Ainsi, NSCA est votre meilleur pari. mais, surveillez la latence de votre chèque, comme après chaque command, il doit envoyer les résultats à NSCA. (lors du rééchelonnement d'une vérification du service, il doit être exécuté immédiatement ou en quelques secondes, plus longtime et vous avez sauvegardé)

Aussi, avoir à maintenir les configurations sur les deux satellites et le NOC est en effet une douleur, alors ne le faites pas.

plug sans vergogne: http://www.monitoringexchange.org/inventory/Utilities/for-Nagios/Configuration/autoimporter

  • connection internet multiple au bureau
  • Comment simuler une vitesse élevée du fil?
  • Le routing statique de FreeBSD définit la passerelle vers le lien
  • Puis-je extraire datatables du server vers le client avec Iperf?
  • Procédures de surveillance du server après heures
  • Utilisation d'abord disponible dans un bloc d'adresses IP
  • Servant 10 000 users simultanés sur Wifi
  • Question de capacité de commutation Ethernet
  • Transfert de port sans interruption 80 à 8080 ne fonctionnant pas
  • Visualisez le nic surchargé dans linux (kernel time)?
  • Limiter la bande passante à l'aide du server Ubuntu
  • Les astuces du serveur de linux et windows, tels que ubuntu, centos, apache, nginx, debian et des sujets de rĂ©seau.